En 2012, une étude de McKinsey montrait que 70% des entreprises utilisaient les technologies sociales afin de favoriser le travail des équipes, des communautés et des réseaux. De plus en plus d’organisations reconnaissent la valeur ajoutée des technologies sociales sur le long terme et choisissent de les adopter.

Toutefois, les technologies sociales, tout comme les progiciels de gestion intégrés ou autres solutions d’entreprises, requièrent un processus de sélection méticuleux afin de sélectionner la solution qui s’aligne au mieux avec leurs besoins d’affaires. Pour compliquer la tâche, le marché regorge de choix !

Depuis 2009, le cabinet Gartner publie une étude intitulée « Magic Quadrant for Social Software in the Workplace » présentant les différents fournisseurs de solutions collaboratives. Vingt solutions sont comparées selon deux grands axes qui sont :

[list type=square_list]

  • Ability to execute : définit par les fonctionnalités du produit ou du service, la viabilité financière de l’entreprise, sa capacité de vente, prix du produit, implication des dirigeants dans les communautés publiques et Marketing, expérience client et opérations;

  • Completeness of vision : définit par la compréhension du marché, la stratégie marketing, la stratégie de vente, la stratégie produit, l’innovation et la stratégie géographique.

[/list]

Les résultats

gartner

Le quadrant reste très similaire à celui de 2012 et sans grande surprise, on retrouve les quatre acteurs principaux du marché qui occupent le coin droit du quadrant. La seule différence par rapport à l’année passée est le rachat de Yammer par Microsoft. Par conséquent, Yammer disparait du quadrant et Microsoft renforce sa position sur l’axe « Completeness of vision ». SuccessFactors a également été racheté par SAP, la solution apparait alors sous SAP dans le quadrant.

Pour les trois parties restantes du quadrant (visionnaires, challengeur et niche), plusieurs acteurs font leur apparition (Google, NewsGator et Zynchro) et certains sont manquants (Moxie Software, Saba et SocialText), mais, comme expliqué par Gartner dans l’article, cela est en partie dû à la révision des critères de sélection de Gartner. Cette révision est due aux changements et à l’évolution du marché des plateformes collaboratives.

Dans le rapport du cabinet Gartner, plusieurs solutions comme celles de Google ou salesforce.com sont basées sur le cloud. Plusieurs de leurs avantages attirent les PME et les nouvelles entreprises. Parmi ces avantages, on peut évoquer la facilité de mettre en place une telle solution ainsi que de la flexibilité de la maintenir. Il est aussi important de comprendre que ces solutions fonctionnent avec un modèle d’affaires différent appelé facturation à la consommation qui se révèle être attrayant pour les PME. Mais l’usage de ces solutions n’est pas uniquement réservé aux PME. De plus en de plus de grandes organisations comme Radio-Canada, Lafarge et le groupe Dynamite intègrent la suite de Google en mode cloud. Chez Conseils Atelya, nous pensons que les solutions basées sur le cloud vont continuer de perturber  le marché et qu’il faut les suivre de près afin d’anticiper les changements et de profiter des opportunités émergentes apportées par les grands éditeurs de solutions.

Le marché des solutions collaboratives est un marché très dynamique et compétitif avec de nouvelles apparitions et acquisitions fréquentes. Le quadrant sera surement amené à évoluer d’ici 2014, mais il se révèle être d’une aide précieuse lors d’un processus de sélection d’une solution collaborative. Toutefois, certaines solutions comme Box, Oracle ou Socialtext sont absentes car elles ne correspondent pas aux critères établies, mais cela ne signifie pas que Gartner ne reconnait pas la valeur de ces solutions. Il convient alors de les considérer lors d’un processus de sélection.

Rendez-vous en 2014 pour la nouvelle édition du quadrant des solutions collaboratives du cabinet Gartner.